Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 08:24

message de Masayasu Eguchi ,

Bonjour,

Je me permets de venir vers vous car nous recherchons des coproducteurs pour le documentaire
en cours de réalisation "Printemps à Hanamiyama"


Nous avons trouvé cette formule "Tous coprod" où chacun peut créer un compte sur le site
et participer à hauteur de ses moyens dès 1 euros .


Vous pouvez coproduire ce film et contribuer ainsi à témoigner de ce que vivent les gens là bas.


Merci de faire circuler l'info car seul le nombre peut garantir le succès!


La bande annonce et plus de précisions ici:
http://www.touscoprod.com/project/produce?id=243


Merci infiniment de votre contribution

Le réalisateur est un japonais vivant depuis 20 ans en France

*****    Printemps à Hanamiyama (Fukushima)

Quartier de Watari, ville de Fukushima, préfecture de Fukushima.
Avec pour site emblèmatique, distant de 80 km de la centrale nucléaire de Fukushima, le parc Hanamiyama,
connu pour être un coin de paradis sur terre.
Début mars 2012, alors que le parfum des chimonanthes se répand tout alentour, les travaux de décontamination,
pour éviter une dispersion du césium et abaisser le niveau de radioactivité du site, ont commencé véritablement.
Ce lieu célèbre pour ses cerisiers, qui accueille en moyenne 300 000 visiteurs tous les ans pendant le période d’avril et mai (Hanami),
n’a attiré que 94 000 personnes l’an passé, du fait du Séisme de 2011 de la côte Pacifique du Tōhoku et de l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.
Située dans une vallée, avec une pollution radioactive relativement forte, la zone est considérée comme un hot spot de radioactivité.
Des travailleurs se chargent de ces travaux, sans le résultat escompté, sous les yeux des habitants du village inquiets.
Que se cache-t-il derrière le chiffre de 1,96 micro-sievert ,qui y est relevé ?
Après les retombées radioactives dues à l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima et Nagasaki lors de la Seconde Guerre mondiale,
le Japon est à nouveau confronté au danger des radiations ionisantes. Le fait est qu’on ne sait toujours pas mesurer les effets de la radioactivité, invisible,
sur l’organisme. Mais ces gens exposés doivent-ils devenir de nouveaux cobayes qu’observe le monde ?
Ce n’est pas l’affaire « des autres » : regardons la réalité en face et demandons-nous ce qu’il est de notre devoir de faire.
En moins d’un siècle, tant de catastrophes d’origine humaine causées par le nucléaire …
Sommes-nous plus intelligents pour autant ?
Sommes-nous devenus meilleurs ?
Le printemps revisitera-t-il un jour le coin paradisiaque de Watari ?

Partager cet article

Repost 0
Published by rdv-nac.over-blog.com